Focus

Barrage de Canton (USA) : les plus grandes hausses fusibles du monde

Le Corps des Ingénieurs de l’Armée des États-Unis (USACE) achève la construction de hausses fusibles de 9,75 m de hauteur sur le barrage de Canton dans l'Oklahoma, dépassant le record de hauteur détenu depuis 2007 par le producteur d'électricité Snowy Hydro sur le barrage de Jindabyne en Australie (7,60 m de hauteur).


Le barrage de Canton, situé sur la North Canadian River, à environ 120 km d’Oklahoma City, se compose d’un barrage en terre d’une longueur de 4 600 m. Il comprend un déversoir principal de 237 m de largeur en rive droite, muni de 16 vannes segment.


Afin de remédier au sous-dimensionnement du déversoir, qui n’était pas en mesure d’évacuer la crue de projet réévaluée, le Corps des Ingénieurs de l’Armée des États-Unis a décidé de construire un déversoir auxiliaire, pour lequel sept configurations ont été étudiées : trois avec des vannes segment et quatre avec des hausses fusibles. Une solution hausses fusibles Hydroplus® a finalement été retenue en raison de sa fiabilité de fonctionnement, de ses exigences minimales d’entretien, de sa durée de vie prolongée et de son coût inférieur.


Neuf hausses fusibles en béton armé de type semi-labyrinthe, de 9,75 m de hauteur pour 16,25 m de largeur, d'un poids de 800T chacune, ont été coulées sur le nouveau seuil auxiliaire de 146 m de large.


Les puits d’alimentation en acier inoxydable sont réunis dans une tour de prise d’eau, équipée d’un orifice d’alimentation et d’une conduite d'amenée. Les canalisations noyées dans le seuil en béton raccordent chaque puits d’alimentation à la chambre inférieure de la hausse fusible qu'il doit alimenter. Cette configuration permet à la solution hausses fusible de conserver son entière fiabilité face aux effets des vagues, de la surélévation due au vent et des débris flottants.